Archives de Catégorie: Asie de l’Est et du Sud-Est

L’Indonésie d’iles en iles, rencontre d’un pays , d’une diversité de peuples

Par défaut

C’est un grand saut dans le temps et l’espace , retourné en Indonésie sur l’océan , dans un voilier , depuis ce camp de saisonniers en Nouvelle – Zélande… avec le souhait de vous raconter la suite et relier le dernier article a notre présent !

Ce n’est pas que l’on a abandonné le blog mais plutôt suspendu un peu la relation a la France, étant pleinement dans l’instant.

Un peu de structure, un plan, une accroche, intro, paragraphes,  … reflexe des études !

# 1 mois de voilier de Tawau ( Bornéo) a Lombok

( archipel Indonésienne)

2 vélos dans un voilier, pas de soucis!

 »c ‘est pas l’homme qui prend la mer, c’est la  mer qui prend l’homme! »

Entre Bornéo et Sulawesi , des iles de paradis

Passage de l’équateur en compagnie d’Adrien et Marc sur Invictas Rewards

Les baleines au large de Sulawesi, impressionantes créatures!

Les étudiantes en tourisme de Toli-Toli en soirée sur le voilier!

visite d’une école, retrouvaille avec les enfants , tres touchant!

cueilleur de clous de girofle,sur une échelle en bambou il récolte le bouton floral

Séchage de noix de coco avant d’extraire la précieuse huile

Accueil dans un village de montagnes au Nord – Ouest de Sulawesi, festivités et danses traditionnelles

visite d’une maison locale , un toit séchoir

Invités d’honneur

l’ au revoir avant de reprendre la mer

Les enfants de Pare Pare au Sud – Ouest de Sulawesi

A l’abordage sur Vonnie Belle

Traversé de Sulawesi a Lombok avec Mike et  sur Vonnie Belle

# Lombok, 2 mois sur l’ile

On survivra a 3 jours de tempete très éprouvante, j’expérimente le mal de mer pendant que Dylan nourrit le capitaine qui ne peut lacher la barre pendant plus de 12 h!

C’est heureux et soulagé que l’on atteint l’ile de Lombok , retourner a terre nous fait du bien ,on veut retrouver les montagnes, les forets, les lacs!

Une fois les vélos remontés et bien huilés on est partis pour explorer l’ile et ensuite se mettre a la recherche d’un bateau pour l’Océanie…sans être pressé!

Porté par les rencontres de bord de route,on fait halte dans une maison pour trouver de l’eau, c’est ainsi que l’on rencontrera la famille Saifana en pleine création d’une ferme organique.

Une famille extraordinaire, une mère suisse suedoise, un père indonésien des enfants métissés et des jumeaux maliens adoptés!

Ils vivent de chalet loués aux touristes et se lancent dans la permaculture ,ils ont pleins de poules , des chevres et des cajoutiers ! J apprendrai avec les femmes indonésiennes vivant sur la ferme, la cuisine, et surtout la préparation de la noix de cajou.

On restera 1 mois a la ferme, réaliser des buttes de cultures , jardiner, construire en bambous, peindre, cuisiner pain/chutneys/ caviars/confitures ,… pleins d’expérimentations avec toute la confiance de nos hotes!

C’est une aventure culturelle  dans la vie du village, les mariages, les longues pauses dans les journées de boulot , l’apprentissage de l’Indonésien, et de la langue locale le Sasak!

C ‘est aussi des échanges riches et boulversant du vécu d’Anne Sophie , juriste et engagée dans la défence des droits des paysans dans les pays d’Asie et en Afrique, un parcours qui l’a amené a vivre dans de nombreux pays ! Elle témoigne a travers ses livres , révélateurs du vécu des paysans et des populations dans les pays  »pauvres » souvent exploités et victimes de toute part de la mondialisation ! ces livres: Anne-Sophie Gindroz:  »Au Laos, la répression silencieuse! »,  » Si près, la-bas! »

Après l’ascencion du volcan Rinjani et de quelques montagnes autour  il est temps de reprendre la route pour un tour de l’ile a vélo, rejoindre un autre lieu de volontariat.

C ‘est a ce moment la que l’on se décide a faire un Working Holiday Visa, on se rend compte que c’est la période des cyclones dans le Pacifique, difficile de trouver un voilier qui s’y risque. Alors on envisage l’avion, aussi puisque le visa indonésien arrive a sa fin. C ‘est un choix qui implique de remettre en cause nos convictions et la dimension slow et écolo de notre voyage! Hésitation entre Australie, Nouvelle-Calédonie et Nouvelle-Zélande, le sens des vents nous fait plutot opter pour la NZ ainsi plus de chance de trouver des voiliers pour l’Australie.

C’est en rencontrant un Indonésien ayant vécu plus de 10 ans en NZ et ayant des enfants la-bas que l’on se conforte pour ce pays avec la mission de leur laisser une lettre.

Une fois vraiment décidés tout s’accélère , on doit allez a Bali pour faire une radio des poumons , [au cas ou on se serait pas rendus compte d’avoir la tuberculose] pour atteindre le territoire NZ et obtenir notre visa.

Buffles sur les plages de Lombok, l’herbe est tendre! Ils sont sacrifiés lors des festivités et mariages!

Orchidées d’Asie

Au-dessus des nuages vue sur le volcan!

Ramassage des cacahètes au pied des montagnes…

les buttes de cultures et la spirale aromatique avant les semis

le lac du volcan

Tentative de pêche de Dylan dans le cratère du volcan

les porteurs qui grimpent chaque jour [en tongs] pour que les touristes aient des fauteuils et toilettes mobiles au sommet!

vue du camp de base avant l’ascencion du sommet de nuit!

on l’a fait et en empruntant les chemins de traverse!

les enfants de la ferme , déja super débrouillards !

les chevres, pas de pluie depuis des mois alors on arrose l’herbe chaque jour!

 

la famille Saifana

Après un mois il est temps de se quitter

cours d’anglais par un indonésien rester 10
ans en NZ, on est invité pour la nuit, beaucoup de partage!

vue des hauteurs, les plages de Lombok!

Avant de quitter l’ile de Lombok dernière mosquée …

derniere soirée a Lombok

# Séjour a Bali et décollage pour la NZ

On embarque sur le ferry de nuit, on dort au sol de la salle d’attente, il pleut et le matin on ouvre les yeux a Bali. On est tout de suite impregné de l’hindouisme, la musique, les temples partout ,les rues pleines de bambous tressés et de fleurs en offrande.

On pédale a travers la campagne puis dans les rues bondés de Denpasar la principale ville touristique du sud de Bali, rendez-vous a l’Urban Farm pour du volontariat!

Découverte du COB , mélange terre, paille, sable pour construire des murs avec recyclage de bouteilles en verre. Un lieu pour créer au milieu des rizieres épargnés pour les investisseurs chinois!

On effleure sans s’y mélanger, la vie des expats américains ,francais , occidentaux de Bali, une invasion qui apporte aussi des échanges culturels . Pour moi une forme de colonialisme moderne ou les étrangers exploitent le tourisme et empochent l’argent des villas qu’ils dépensent en excés dans l’alcool, les drogues et les billets d’avion.

Une injustice frappante quand la plupart des Indonésiens sont paysans et produisent l’essentiel pour subsister , ou cumulent de nombreux travails pour rester vivre a Bali et envoyer l’argent a leur famille sur d’autres iles! Pendant que d’autres se gavent en utilisant leurs ressources!

L ‘aspect positif de la rencontre de l’Orient et l’Occident m’apparait dans la valorisation des produits locaux et naturels , souvent des magasins pour expats bobos mais qui permettent de faire vivre du monde! Et dans le recyclage des déchets, même si la pollution de l’océan est un désastre au sud de l’ile.

La sensibilisation se fait petit a petit, on se rendra a la Green school, une oeuvre d’art architecturale en bambous, on verra l’exterieur, c’est un espace bien gardé mais on aura la chance de rencontré un des architectes qui nous montrera les maquettes des très nombreux projets a travers le monde.

lien de l’école: https://www.greenschool.org/

Une excursion en scooter a Ubud et dans les montagnes, nous fait explorer les terres fertiles , manger pleins de fruits exotiques et découvrir les orchidées d’Asie dans un jardin botanique!

Le visa vacances travail de NZ obtenu ,ils est temps de réserver des billets d’avion , empaqueter les vélos et se préparer a quitter l’Asie du Sud – Est après plus d’un an dans cette partie du monde!

On se régal dans les warung , restaurant locaux avec des buffets de légumes et tofus des jus de fruits frais pour un dollars!

Et lorsque l’on est pret ,on se rend a l’aéroport pour prendre deux avions et arriver en NZ en passant par l’Australie! Et la surprise, le volcan crache sa fumée et la moité des vols sont annulés , les guichets de la compagnie aérienne Quantas sont fermés … Il est minuit on ne sait pas encore si l’avion décollera. Pour moi c’est une premiére alors je suis très excité et un peu angoissé!

C’est au milieu de la nuit que l’on embarque a bord d’un des derniers vols qui quittera Bali , avec des frais d’extra – bagages pour nos nombreuses sacoches… C ‘est sous une vive émotion et dans le confort de l ‘avion et l’atmosphere de la nuit que je vis mon premier vol!

Arrivée au petit jour a Bali!

les rues toutes décorées

temple-maison

on sympathise avec la police de Bali, il fait pas bon etre un vacancier en scooter!

warung

Ganesh en feu

pizza maison

les sculpteurs des temples

fabrication du COB

Beaucoup de pluie a Bali

excursion dans les rizieres au coeur de Bali , au revoir l’Asie

marché local dans un village de montagne

Green school

empaquetage des vélos, pendant que la mousson inonde Bali

Urban Farm, recyclage de bouteilles

on voyage pas légé…

embarquement des vélos

Publicités