Malaisie-Indonesie: bateau

Par défaut

Premieres epopees en mer entre Indonesie et Malaisie

Langkawi, ce fut une tempete alternant grosses vagues et mer paisible , espoirs , doutes et decouragement!

Une bonne dose de rencontres et d’experiences inedites, premieres tentatives de bateau-stop, decouverte des marinas et de l’ambiance skippers!

Couchsurfing extra, un squat comme a la maison avec Angie et Lucas, on retrouve d’autres vagabonds de tout ages, tout genres et tout horizons, tres inspirant! Nettoyage d’un bar de marin (hard-core sous le comptoir). On rencontre pleins de style de vie sur les pontons, plus ou moins aventuriers, la moyenne d’age etant assez elevee, la plupart ne sortent leur bateau que pour allez a Phuket en Thailande et revenir en Malaisie souvent accompagnes d’ une jeune fille de 20 ans: la retraite quoi! Quelques familles sur leur bateau et beaucoup de francais installes!

telaga marina

spectacle au haras

Et si on partageait a manger?

oh , un farfadet!

camping a la marina

Angie et Lucas , Warmshower et couchsurfer

On fait le tour des volontariats possibles, des lieux super creatifs , dont une guesthouse tenus par un jeune couple de Francais, une autre facon de se lancer dans la vie a fond! Puis on plante la tente dans un haras (poney ranch) tenus par une famille Malaise ( a l’origine le gerant est un hollandais arrive tres jeunes en Malaisie il a change son nom et s’est convertis a l’Islam, peut-etre pour monter son buisness ou pour avoir plusieurs femmes dont une toujours a la maison pour cuisiner et s’occuper des enfants, ou par amour c’est possible et rare!)
Puis on rencontre Surin,une indienne douce et pimentee! Elle a pleins de missions dont celle de ravitailler les skippers en alcool, les aider pour trouver des services, et organiser un festival de marins a Sabang, une ile au nord de Sumatra en Indonesie! Grace a cette femme qui nous prend sous son aile on rencontrera Claire et Errol sur leur yacht Restless M!

Bientot la mer nous prend!

Apres un tournage pour une pub Finlandaise dont on joue en tant que figurant, coup de chance innatendu qui nous renfloue le porte-monnaie!
Le 9 Mai, apres 3 semaines de quete, on embarque avec Claire (56 ans) et Errol (72 ans), couple Australien et Neo-Zelandais ainsi que Daniel (29 ans),un jeune Australien pecheur et boucher qui vient en renfort, et un autre couple en vadrouille Suisso-Chiliens! Une bonne equipe pour notre premiere aventure en mer, cap sur Sabang a 300 miles de la.
Pas de soucis pour trouver de la place, il y a deja 4 velos a bord, deux de plus passent inapercu. Avant d’embarquer mon velo decide de prendre un petit bain en plongeant du ponton avec toutes ses sacoches, petrifiee en voyant ma monture sombrant je ne bouge pas, heureusement Dylan le rattrape a temps, vive emotion, l’ordinateur ne survivra pas a l’eau salee.

Une nouvelle vie comence pour nous, nomade sur l’ocean sur un yacht spacieux de 80 pieds ( 24 metres) avec a l’interieur tout le confort d’une maison Australienne. A velo depuis un an et demi nous apprenions a vivre de l’essentiel avec l’energie disponible autour, s’adaptant aux climats, a l’environnement, libre de nos choix et actions. C’est un complet changement de voyage, qui transforme aussi notre identite de voyageurs, apporte reflexions sur un autre mode de vie. Une fois a terre on se sent plutot touristes que voyageurs.
A bord d’un bateau qui consomme 2,5 l de petrole par mile(1mile = 1,6 km), equipe d’ electro- menager a foison , de nourriture pour faire le tour du monde 3 fois et d’ecrans d’ordinateurs qui pourrait fournir un magasin entier , on est a l’oppose de nos valeurs de simplicite et sobriete heureuse. En effet, peut-etre la generation de nos hotes ou les peurs partagees des marins expliquent que tout est en double voir en tres multiples exemplaires ‘’ au cas ou’’. En partageant avec d’autres jeunes embarques sur des bateaux , on en a deduit qu’il existe un genre de syndrome les skippers ont besoin de se rassurer en ayant des provisions pour un an a l’avance (surtout dans ces pays ou la nourriture est si peu cher et d’autant plus sur un gros bateau avec une cale enorme) sa veut aussi dire beaucoup de gachis, difficile a supporter.
La vie s’organise a 7, on prend nos marques doucement et on se decouvre les uns les autres. Ayant chacun des ages, envies, rythmes et langues differentes c’est un defi de s’accorder et se comprendre. On passe de bons moments a cuisiner, jouer, se raconter nos vies a l’apero!

Ukuleles au soleil couchants

Pavillon Australien


Sabang Marine Festival, une semaine d’immersion a la découverte de ce monde magique qui se deploit et respire sous la mer, snorkling (masque et tuba) ! Rencontre des marins , differentes trajectoires de vie, beaucoup on déja bien vadrouillés et finissent ici entre Thailande et Malaisie, d’autres debutent en famille.
Pendant ce festival super organisé on nous offre tout , repas ,transport, visites, on se sent hyper privilegiés et parfois mal a l’aise dans ce role…

jeux indonesiens

Jack, Dylan , Amin

les capitaines avec Batman

dessert boostant , fruits, cacahuetes , sirop de sucre et piment!

Ce sera aussi de beaux echanges avec les locaux autour de defis et jeux , de danses et concerts ,… Avec Amin, l’ancien vendeur de savon et premier guide parlant anglais de l’ile, on marche, “jalang-jalang” ,découvrant sa maison,le bord de mer, les rues du village, il a déjà tout arpenté et il est connu de tous. Les Indonesiens m’apparaissent d’éternels enfants aimant jouer et se dépasser, montrer leurs qualités, ils sont plein d’energie.

On fait une visite express a Bandar Aceh ,lieu du tsunami du 26 decembre 2004 qui a profondement marqué les habitants et le monde entier et change a jamais le destin de cette region d’Indonesie au nord de Sumatra. La population vivant avant le tsunami était en conflit et repliée sur elle-meme. Le tsunami a enclenché la paix et la solidarité au sein de la communauté, et l’aide humanitaire et monétaire de nombreux pays du monde a permis d’ouvrir cette region.

memorial

Après une semaine tous ensemble, les voiliers reprennent chacun leur cap, les amis chilien/suisse reste a terre, Jack un jeune americain avec qui on passe de chouettes moments continue sur un autre bateau et nous on part de nuit pour atteindre Johor Bahru la ville Malaisienne face a Singapour,a 350 miles de là.
Il nous faudra donc traverser le detroit de Melacca et esquivé les gros cargos qui transitent par la!

La mer souillée de nos plastiques et autres dérivés du petrole… des vagues de déchets suivant la marée et les courants ‘’ baignage interdite pour votre securité’’, l’ocean devient toxique!
Des investissseurs, ici compagnies Chinoise offrent le futur de l’humanité: des tours de plus de 30 etages, une grosse zone commerciale, des parkings a grosse voitures, des boutiques de marques et luxes ou en vend des nids d’oiseaux riches en proteines! On perce ici le mystere des immeubles sans fenètres ou se repandent des chants d’oiseaux  les oiseaux,principalement des hirondelles males, sont enfermés dans une grande piece sombre avec des hauts parleurs 24h/24h qui passent en boucles des chants d’oiseaux femelles. A ce qui parait ca les exitent et s’empressent pour faire leur nid! Comme ils ne savent pas encore utiliser du ciment pour faire un nid,ils utilisent… leur salive!! Bref, tout ca pour dire que les Chinois les recoltent pour en faire des soupes ayant des vertues medicinales. Un met de luxe, … et une autre exploitation de la nature!
Des Pakistanais, Nepalais, Bangladais travaillent chaque jour pour ériger ces espaces qui leurs seront inaccessibles une fois terminés. Ce complexe est mis en exposition pour des acheteurs potentiels , tout est clean, des gardiens surveillent la piscine au cas ou un enfant viendrait y mettre sa main sans avoir payé! Ayant le bateau amarré a coté on peut se baigner et observer les gens rever de ce lieu et s’y marier, pour nous un symbole de la sterilité et la futilité de notre monde moderne.


Puis on va faire des courses dans un gros centre commercial, ceux que l’on prefere éviter puisqu’on en ressort jamais vraiment intact! Dépassé cette hantise des zones commerciales, devenir indifferentes a ces amas de produits, ces rayons lumineux et les tentations d’emballages plastifiés, appats de consommation! On s’en sort avec deux gros cadis comme si le bateau etait vide!
On apercevra de Singapour les grillages et patrouilles de police, entre la Malaisie et Singapour quelques villages de pecheurs subsistent flottant sur l’eau et parfois entourée de plastiques. Puis nous voila a Puteri Harbour lieu de rendez-vous du rallye Sail Malaysia.
On est ravis de retrouver des jeunes et des Francais. Adrian, un Franco-Mexicain est equipier avec John, un ancien de 75 ans naviguant depuis un an ensemble. Nils et Rozenn sont aussi équipiers sur un catamaran pour la premiere fois!

Claire, Errol , Daniel

French Team

Les autres participants au rallye ont l’air chouettes, une moyenne d’age de 55 ans! Le rallye dure 3 mois et explore les differentes iles de l’Est de la Malaisie et Borneo! Arrivée a Tawau fin aout, du coup on s’engage avec Claire et Errol ainsi que Daniel pour continuer l’exploration par la mer de l’Asie du Sud-Est!

Chaque jour on ce sent extrèmement chanceux de ce que la vie nous offre, admirer le coucher de soleil sur l océan en écoutant le son d un piano, voir les dauphins glissés sur leau a la proue du bateau, manger des brownies et du pain tout chaud et juste cette experience inoubliable sur ce bateau , c est vivre a fond cette vie precieuse! Claire nous le rappel souvent , tout ce vécu c est des mémoires a jamais gravées. Merci a Errol , le capitaine de Restless M et Claire sa compagne de nous accueillir si familièrement, nous les enfants du bateau.

Publicités

Une réponse "

  1. Ouf, avec cet article on voit bien l’envers du décors derrière le « paradis ». Ça devait être un vrais défis de passer de votre mode de vie, respectant et protégeant pacha mama à côtoyer la sur-consommation ! En tout cas super expérience tout ça 🙂 en tout cas y’a plus qu’à mettre des palmes sur vos vélos 😉
    Bonheur sur votre route !

laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s