Thaïlande

Par défaut

Des rizières aux plages

L’arrivée en Thaïlande nous surprend par les routes larges, les grosses voitures,  les stations essence toutes équipées, les 7 Eleven où la nourriture est invisible (seulement des emballages colorés) , et la Wifi partout!

Dès que l’on réussi à échanger nos dollars en Bath on se rue au marché pour gouter nems, beignets, crêpes fourrées à la coco et brioches panées.

On se sent les bienvenues, sur le bord de la route les femmes nous sourient et on nous offre souvent des boissons sucrées et de l’eau en nous saluant respectueusement !

A travers rizières, palmiers et petits étangs on arrive chez Tapanee, une warmshoweuse qui nous amène à l’école où elle enseigne dans un petit village ! On est honorés de passer un moment avec les enfants, observer leurs rituels, la classe, échanger en anglais. En Thaïlande, les écoles publics sont situées souvent dans les monastères, les rythmes et l’organisation sont différents avec de nombreux rituels (prières-chants-brain gym). Le matin est plutôt consacré aux matières générales, tandis que l’après-midi ce sont les activités extérieures, artistiques, sportives et aussi liées au monastère (préparation de cérémonies). Les enfants sont responsabilisés à trier les déchets  et consacrent une heure chaque jour à nettoyer la cour, des temps de méditation, …  et  de brossage de dents ! Les cours semblent assez flexibles et centrés sur l’épanouissement de l’enfant sur différents plans. Le scoutisme comme apprentissage de la vie en plein air est aussi au programme !

Les frais scolaires, uniformes et repas sont pris en charge par le gouvernement, une incitation forte pour les familles à envoyer les enfants à l’école ! (Au Laos et Cambodge l’école est payante, elles ont donc souvent désertes, les enfants aident dans les champs).

On découvre un autre fléau révélateur de l’impact du monde moderne et globalisé, la mal-bouffe et les écrans qui l’un avec l’autre transforment en une génération l’humain ! Des grands-parents fermiers vivant avec juste l’essentiel, aux petits-enfants obèses et addicts aux jeux vidéos : c’est sa l’évolution !!

La foi, voir la vénération aveugle des thaïlandais pour le roi aujourd’hui mort et d’autres héros de leur pays est surprenante, pas un seul espace n’échappe à son image, aucun contre-pouvoir n’existe, tous sont d’accord avec les décisions et projets du roi! Plusieurs fois on leur a demandé pourquoi le roi est si important et vénéré : les auto-routes, les gros aéroports, barrages,  mais surtout, il a eu l’idée magique de lancer des produits chimiques dans le ciel pour qu’il pleuve dans les endroits arides … Tout cela ramène de l’argent, développe le pays, des grosses villes, KFC, Mc Do… Dans 50 ans les Thai verront peut être le roi différemment !

Pour esquiver la capitale bondée et rejoindre l’océan on choisit de faire du stop. Finalement on est invité à Bangkok dans la famille du gars qui nous prend dans sa camionnette !

La famille dont le mari fait 6 h de voitures par jour pour allez travailler, (tant de gâchis pour avoir une maison pavillonnaire, des arbres et avec un garde à l’entrée), ils nous accueillent à merveille, vivant au Canada leur anglais est meilleur que le notre !

Le lendemain on quitte Bangkok dans la camionnette, et après 4 h de trafic on atteint l’océan. On en revient pas du dévouement de cet homme et du délire de traverser cette capitale !

C’est la joie de changer de décors, les marais salants où les oiseaux s’y reflètent … tandis que les moustiques font ragent !

Puis après quelques plages de sables on arrive chez Paul et Natt un couple australo- Thai qui ce sont construit une petite demeure en containers, très sobre. C’est agréable pour se reposer et imaginer l’Australie en écoutant Paul ! Natt s’occupe des chiens errants, les soigner et leur (re)trouve une famille. Les chiens errants sont très nombreux en Thaïlande !

C’est là que l’on va savourer d’être au bord de mer sous le soleil, se baigner au pied de montagnes et veiller autour du feu après de longues journées à pédaler !

Quand on traverse les cocotiers, la mission c’est de dégoter les cocos et trouver ensuite une machette (à l’opinel c’est beaucoup d’ampoules ). Ça fait des provisions pour quelques jours !! *royal le petit déjeuner banane-coco-mangue !

Un motard s’arrête pour nous inviter dans sa maison, on accepte, le temps d’une soirée on pénétrera dans un autre monde… Immense maison de bord de mer, ce norvégien se vante de vivre d’investissement immobiliers et de payer le minimum une femme de ménage 6 h par jour , 6 jour par semaine ( en effet pas une herbe ne dépasse… ) Personnage préoccupé que par lui-même , obsédé par l’argent, les possessions, à passer la plupart de sa vie à voyager pour trouver l’endroit idéal , 6 ans dans un hôtel,… enfin si encore il avait l’air heureux !

On ne partagera ni le repas ni même un verre d’eau…  il nous autorisera à nous doucher dehors , peut-être que nous n’étions pas assez propre pour pénétrer dans sa maison !

On découvre ainsi ce monde d’expatrié qui on leur maison sur la côte et viennent en vacances deux semaines par an, qui n’apprennent presque pas un mot de Thaï et se payent tout les services puisque comparés à chez eux , c’est offert !

Notre route continue, on traversera le pays pour aller côté Ouest du pays, des montées-descentes sans jamais vraiment voir la mer plutôt des cascades et jungles dans les montagnes, elles abritent de nombreuses espèces  qui resteront mystérieuses … (le vélo à ses limites pour explorer)

Pour camper malgré quelque moment où les Resorts touristiques et leurs plages privées nous font rager on trouve toujours un peu plus loin un endroit paisible…

L’espoir du voilier de Phuket jusqu’en Australie persiste (on s’accroche à du vent) et c’est seulement en arrivant sur l’île que le plan s’effondre ! Par chance la magie de la communauté cyclo nous offre encore de belles surprises et un couple de Thaï nous laisse les clés de leur maison à 200 m de la mer !

Relaxation, pure détente, bain de mer, nage , rame,… on découvre aussi le derrière des hôtels et resorts qui foisonnent luxueux avec à coté des cabanes en tôles où vivent les locaux, enfin ceux qui n’ont plus de place pour être ailleurs ! Les poubelles regorgent d’objets, vêtements encore neuf !

Depuis la moitié Sud de la Thaïlande des mosquées et femmes voilées réapparaissent, ainsi que de délicieux plats épicés !

Après s’être accordé un bonne pause et décidé un peu de la suite, direction la Malaisie/Indonésie où l’on à plus de chances de trouver un voilier !

Le pouce levé, pick-up express les cheveux au vent , on décolle dans le coffre, quelques frayeurs , on est intacte !

Je vois dans le regard de cette femme qui me coud une robe, cet homme à la peau tannée qui avec sa hache coupe une grosse branche, celle qui nous offre à partager son toit dans les arbres à caoutchouc… Tellement de trésors, d’humilité et d’authenticité, ils vivent l’instant sans se soucier d’une autre tache à accomplir ou de l’heure qu’il est, juste le moment se présente et ils sont présents !

Nos derniers souvenirs en Thaïlande seront à explorer des grottes et se baigner dans l’eau fraiche de rivières … C’est en réalisant que l’on quitte une terre bouddhiste, que l’on a souhaité des derniers échanges…

Parfois on a demandé à dormir dans les temples , simplement … et on a visité quelques uns par curiosité, souvent choqué de leur rapport à l’argent, des billets que les gens agitent comme s’ils achètent des prières et bénédictions…

Ce rapport de dépendance est très fort et on trouve parfois injuste que certains qui on peu entretiennent les moines et monastères (souvent en ruines et pleins de déchets)…

Enfin c’était de bons moments d’explorer une grotte avec les moines et les singes…

On passera une soirée auprès d’un jeune moine vivant seule dans un temple à l’entrée d’une grotte, un visage d’enfant au sourire de sage, les échanges fusent avec les mots en communs !

Le matin après la méditation et sa quête de nourriture , il nous partage son petit déjeuner à 8 h pile !

Dernière soirée dans une cabane près d’un étang, où on boit une boisson aux plantes (« Nam Kapoun ») avec des Thaï, merci encore de vos partagent !

Quelques pépites et spécialités Thaï…

Les clopes roulées en feuilles séchés (l’eucalyptus pour le coup c’est Organic)… le permis moto à 8 ans…. se travestir c’est assez courant ….les sirops verts et rouges c’est parfois pour mettre dans le moteur mais aussi pour boire… les couteaux de cuisine sont en réalité des machettes…le vélo c’est couvert de la tête au pieds … poissons et fruits de mer tout se sèche, aplatis un calamar devient une chips… le pâté de crevettes sa parfume les routes avec la chaleur sa diffuse bien…. Les thaïs sortent rarement sans leur oiseau en cage… un singe, une loutre, ou un écureuil en animal de compagnie, sa se trouve !…. en Thaïlande les prix de la bananes ne sont pas fixés , sa dépend du tourisme…mêmes les moines tournent au café-clopes en matant la boxe-thaï !!

Auto-stop à l’ombre

Dylan flair la coco

l’envers des Resorts

New temple= tourisme

pêcheur au crépuscule

robe sur mesure

 

Publicités

"

  1. Hi guys,

    Glad to see you are still healthy and having amazing adventures. So great you got to meet up with Simon & Ombeline again! Stay safe and have fun!

    x
    Daniel

  2. Quand une petite envie de fraîcheur et de hippisitude arrive, un petit tour sur votre blog, hé hop ! Un plein d’énergie positive 🙂 good vibes 🙂

laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s