Vietnam

Par défaut

Vietnam, on atteint l’autre bout, l’océan pacifique

Arriver au Vietnam on se sent soulagés … Dès les premiers contacts avec les Vietnamiens ont revis ,  ils sont souriants et nous saluent , on avait presque oublié l’interaction, la surprise que l’on provoque , les échanges spontanés !

On est accueillis par Duc , un warmshower dans son mini restaurant Nana, il a notre âge et déjà marié, avec deux enfants ! On découvre son univers et la vie citadine avec les jeunes dynamiques et plutôt casé avec tous leurs rêves et réalités… Certains souhaitent voyager , ils apprennent les langues, d’autres être danseur ou chanteur,  la vie, la famille, ne leur donne pas toujours cette chance,  ils deviennent business man ou docteur !

Traditionnellement, ils vivent près de leur famille en tout cas les fils puisqu’une fois marié ils occupent la maison des parents de l’homme, (comme presque partout). Duc nous confie vouloir un garçon pour la descendance porte son nom et surement aussi prendre soin de lui plus tard !

On est invités d’honneur ici et on goûte au plat typique Pho , des nouilles au riz avec de la viande, assez simple sa se trouve partout ! La nourriture est carrément excentrique pour nous, petits oiseaux grillés, grenouilles, souris, cœurs, enfin tout ce qui peut se manger y passe !

On va a une foire nocturne et on découvre des sucreries de cacahuètes caramélisé avec des galettes de riz au sésame, surement leur pain avant l’arrivée des baguettes ! Le concert c’est en mode star Academy avec des jeunes qui imitent les stars, quelques belles voix et un groupe à la mode au Vietnam , des gars assez androgynes qui font un peu pensé à Tokyo Hôtel avec un jeu de scène sympa !

C’est délire la vie nocturne dans les villes, les anciennes préparent leur sirop , infusion, jus (souvent à base de racines, gingembre, curcuma) , tabac (les bangs se trouvent partout) et amènent leur stand ambulant , mini tables et chaises et les jeunes, familles se retrouvent là ! C’est sain et sa permet de faire le lien entre les générations, les anciennes ont un sacré rôle social !

Auprès de ces jeunes qui ont notre âge et une vie complètement différente , ils travaillent ont des ambitions professionnelles,  on observe le piège de l’argent pour satisfaire plus que ce dont on a besoin, qui amène à consommer sans plaisir, gâcher et désirer plus ….

Au Vietnam dans chaque magasin ils mettent un petit temple, de l’encens et de la nourriture surement pour la prospérité… les temples que l’on croisera seront soit anciens et abandonnés avec un cadenas à l’entrée soit tout neuf ou en rénovation parfois avec l’entrée payante sans vie à l’intérieure!

Les maisons sont uniques et colorés , les architectures originales font penser aux maisons coloniales, elles semblent  toute assez neuves !

On longe la mer, cap au Sud, sans vraiment la voir. Sur le bord des routes les gens construisent si bien que l’on ne sait jamais si on est dans un village ou entre deux…

Les mômes sont quasi tous à bicyclettes et aiment faire la course ou nous accompagner !

Avant l’arrivée à Ha Long on est explosé, la pollution du trafic, les camions poussiéreux, les travaux, les méga usines, les montagnes mises en morceaux, des tapis roulant sur l’océan et des routes sans issues ! Impossible d’accéder à la mer pour camper , juste un espace tranquille introuvable !

Le port de pêche avec ces maisons sur l’eau, ces bateaux en bois et barques colorées à son charme, les dômes rocheux velues de végétaux rappellent Guilin dans le centre de la Chine !

Chouette accueil chez une couchsurfeuse, en voyageant à vélo sacoches même dans ces lieux touristiques , on se différencie et les gens nous considèrent avec curiosité et pas seulement comme des portefeuilles !

Le couple est super , elle est ouverte et pose plein de questions, on goûte les beignets de patates douces ( notre coup de cœur gustatif).

A Ha long , on prend de la hauteur sur une montagne pour une vue panoramique sur la baie et les usines,  de longs bateaux acheminent les ressources puisées ! Le développement touristiques ( avec les attractions d’une ville moderne et les constructions futuristes) et commerciales s’accompagnent ! On flâne sur le port et on nous apprend qu’il y a 5 ans c’était un village sur l’eau maintenant pour raison sanitaire (trop de pollution) les gens n’ont plus le droit de vivre sur l’eau ! ( par contre les exploitations de charbons et autres activités industrielles, aucun soucis…)

On apprécie le marché avec une partie fruits de mer et poissons qui est un vrai aquarium , le Pacifique regorgent de trésors qui finiront dévorés !

Surtout on aime se poser et voir l’agitation des vendeurs de poissons et crustacés ( sa foisonne et tout se fait avec la crevette, beignets de crevette, soupes de crevettes, crevettes grillées,… « Booba dans Forest Gump »)

On imagine faire du stop pour tenir le timing tamponné sur notre passeport, on tente une fois on nous demande de l’argent, finalement on choisit une frontière plus proche et un itinéraire , par les plus petits axes dans les terres !

Dans les maisons où on est accueillis, ils ont potager et mares, les meubles en bois sculptés (dont on voit les ateliers un peu partout), les portrait de famille et Ho Chi Minh .

Les panneaux du gouvernement montrent un Vietnam fort avec le développement économique. En gros bosser pour votre pays puisque vous avez gagné votre liberté !

Le soleil revient et on prend des couleurs , les températures sont nickels pour pédaler ! On est halluciné par le nombre d’églises parfois même des cathédrales dans chaque petit bled et toutes repeintes , bien entretenues souvent les gens font leur potager dedans !

Lorsque l’on est reçu par une famille c’est la grande fête , pour l’occasion ils invitent les cousins et amis et tuent le coq. Avec nos quelques mots de Vietnamiens , l’anglais des enfants et nos photos et dessins, on échange bien ! Sa trinque fort entre Viêt et français, on invente une nouvelle histoire, pacifique ! L’ancien sort sa bouteille de cognac Henessy et initie son petit fils de 3 ans ! Chez eux, se trouve la vierge Marie, Jésus au dessus du lit, et l’horloge parlante chrétienne près de Bouddha , on est intrigué par leur foi, convertis de force, par intérêt, par conviction ?

Beaucoup de monde sur et au bord des routes , on trouve un endroit sous un arbre près d’un cimetière où on pense être au calme .

On est réveillés (on se couche tôt, il fait nuit à 5 h et on roule bien) par la police , un dur à cuire qui nous demande de partir pour notre sécurité , accrochage, finalement il nous accorde de rester pour une nuit ! On lui aura proposé un coin au chaud dans la tente, pour notre sécurité, en vain…

Puis on se régale des décors , entre les forêts où ils récoltent la sève,  reliefs vallonnés,  buffles, rizières,  palmiers et bananiers, mômes à bicyclettes, et toujours ses églises démesurées !

Un lac où l’on se plonge avec joie ,le soleil nous sèche et on admire les buffles noirs pataugeant dans la boue en compagnie des aigrettes blanches et délicates ! Maintenant ce sont des maisons en bois et toit en paillage , confondu magnifiquement avec le décor !

Pour la suite on sera invité plusieurs fois à manger , boire le thé, puisque on traverse  une province de terrasses d’arbustes à thé !

On est repérés de loin , les enfants et gens nous ratent pas quand on passe, parfois on se demande s’ils nous guettent pas !

Les derniers jours seront bien arrosés par la pluie fine et continue de cette région plutôt humide, ce qui n’empêche pas les fermiers de labourer avec leur buffle !

Dans un petit village où on s’abrite de la pluie on assiste à la saignée du cochon une activité collective qui anime le bled et occupe la journée ! Du coup on nous propose de goûter les tripes et le boudin noir chaud, Dylan sauve la mise en trinquant !

Près de la frontière on rattrape une plus grosse route et on aperçoit des cyclos, (invisible depuis plus de 3 mois) , dans la ville pour trouver des dollars c’est chez le bijoutier , on sent qu’il y a de l’arnaque organisé, au café c’est pareil , on tente de nous taxé le double, …

Après avoir bien ramassé la pluie toute la journée, on se pose dans un petit temple privé, pas de Bouddha à l’intérieur , on espère pouvoir s’y réfugier pour la nuit. La présence de l’hôtel en face, ou la méfiance des gens font qu’il nous laisse dormir sous un petit auvent au bord de la route inondée ! Nuit réveillé par les premiers camions qui passent la frontière , on observe les gens tout équipés contre la pluie en s’encourageant à décoller  !

Ce passage au Vietnam un peu express à notre goût nous a carrément replongé dans l’histoire de la France, de la colonisation , des guerres … Un passé qui est loin de nous enchanter et nous interroge sur l’image que l’on a, les traces laissées, …

Au Vietnam on a retrouvé des indices de la France, l’ambiance des cafés, les boulangeries, églises, le lait de vache, les mots communs,…

On a particulièrement apprécié, les sourires, les salut, leur spontanéité , curiosité, simplicité , et leur compréhension sans parler la même langue, surement que leur histoire les a amenés à avoir des relations avec des étrangers !

On se demander parfois, s’ils nous jugent, accusent , de par la nation que l’on représente, ou est-ce qu’ils ont pardonné et sont fiers de leur « indépendance »? (on s’imagine que la France garde certains privilège et rapports d’intérêts avec ses anciennes colonies).

On a beaucoup  gobé les bananes , dégusté les beignets de maïs et patates douces , mangues et ananas. On admire les vélos, les charrettes tirées par des buffles avec des fermiers souriant avançant tranquillement, les lits douillets offerts, l’eau potable facile à trouver !

Surement moins aimés les hommes souvent bourrés, les prix touristes, les réveils tôt  (même si après c’est toujours bien) , les buffles/chiens/cochons éventrés et les têtes posées sur la table, les déchetteries de bord de routes, les camions et bus qui roulent comme des fous, la peur des gens d’être volés et toujours tout cadenasser jusqu’aux lieux de cultes, et l !

Après un long col sous la pluie battante, dans les nuages on atteint trempé et gelé la frontière Vietnamienne et là on nous demande 1 dollars pour mettre le tampon, on refuse malgré que l’on rêve de se mettre au chaud et a l’abri, … on endure jusqu’au bout !

Il accepte finalement et on passe dans la brume une frontière un peu fantôme , le visa fait en 5 min sans scanne ni regard sur nos bagages , … on descend vers le soleil du Laos !

la frontière entre Chine et Vietnam (deal d PQ)

la frontière entre Chine et Vietnam (deal de PQ)

terrasse de thé , notre refuge d'une nuit

terrasse de thé , notre refuge d’une nuit

traction au buffle

traction au buffle

p1090370

pour rouler les gens se protègent

pour rouler les gens se protègent

p1090357 p1090356 p1090354

églises

églises

un cimetière chrétien

un cimetière chrétien

p1090337

cyclo porteur a rallonge

cyclo porteur a rallonge

exploitations de charbon

exploitations de charbon

on partage la route avec les charettes

on partage la route avec les charrettes

Accueillis en couchsurfing

Accueillis en couchsurfing

p1090295

une grand-mère en tenue traditionnel

une grand-mère en tenue traditionnel

La team du restaurant pour le midnight lunch

La team du restaurant pour le midnight lunch

Avec Duc

Avec Duc

le marché d'Ha Long

le marché d’Ha Long

chez une famille

 

Publicités

laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s