Chine: fin

Par défaut

La Chine Episode 3: squat de temples et régiment de bananes

Guanzhou (Canton), interminable, des villes a touche touche , un jour et demi (150 Kms) pour quitter les tours et grandes avenues,  ce qui nous amène à camper en ville au bord de la rivière sur un bout d’herbe , près de potagers urbains.

En Chine les gens par plaisir et besoins cultivent chaque mètre carré de terre que les projets immobiliers ont bien voulu épargner, que ce soit près d’un axe routier , d’une décharge où dans des boites en polystyrène !

Canton, c’est une mégapole qui avec son port internationale et la proximité d’Hong Kong attire les capitaux du monde entier, là où la mode et les innovations se lancent et envahissent après le reste du monde!! C’est étrange dans ce pays si peu métissé de voir un quartier africain, plusieurs communautés sont représentées , un grand marché mondial !

Un passage infernal de camions, poussières sur la route de l’exploitation mondiale du marbre ( ce qui correspond a des montagnes rasé et surtout des kms d’usines avec le bruit aiguë et perçant du métal qui fend la roche !), sûr on ne regardera plus jamais une pierre tombale de la même façon !

De chouettes passages sur les petites routes de la campagne chinoise, la pluie est au rendez-vous pendant une semaine et on s’abrite comme on peut, l’accueil chinois n’étant pas spontané ! On trouve refuge dans les temples ce qui chatouille la curiosité des locaux et nous amène à de beaux échanges et des repas partagés ! On découvre aussi les  temples bouddhistes et taoïstes, anciens et modernes, les deux étant souvent désertés !

Puis nous voilà entre champs de canne à sucre et bananiers, alors on fait les pandas et singes avec grand plaisir !  Ils récoltent les cannes à la main et elles sont acheminer par de vieux camions jusqu’à la fabrique de sucre, impressionnante ! Pour les bananes, elles sont cueillies vertes et entreposé pour murir. C’est des kilos une grappe de bananes, il y en a tellement qu’on nous en offre jusqu’à avoir toutes les sacoches pleines !

On passe sur de petites routes bien défoncées et parfois inondées après l’épisode pluvieux ! C’est pour nous une Chine tout autre dans le sud !

Bon rythme pour arriver  à la frontière avant la fin du visa, les derniers jours on pédale à quelques kms de la mer. On espère la voir, s’y plonger ce sera un rêve jusqu’au bout !

On traverse les villes à toute vitesse laissant derrière nous les rivières  pollués, les silhouettes de buildings et les usines.

La dernière nuit en Chine sera dans la baie où s’écoule la rivière qui sépare la Chine du Vietnam, on admire le couché de soleil sur la mer. Quand un an auparavant on lézardait sur la côte Grecque nous voilà devant l’Océan Pacifique !  De nombreux pêcheurs sur leurs bateaux en bois, où des petits canots en bambous, des femmes portant les chapeaux chinois et de nombreux vélos! On passe la frontière qui se trouve dans une ville, grouillant de monde et de bruit, on est ravis de changer de pays !

De ces trois mois en Chine on a sans cesse affiné notre vision de ce pays et de ce peuple qui nous semble si loin de nous et de ce que l’on souhaite pour aujourd’hui et l’avenir de la planète !

Les chinois sont un des peuple les plus primitifs, proches de la terre, du sens cru de la vie. Par leur langue qui n’a pas changés depuis son origine et leurs visages archaïques ! Peut-être qu’une partie de nos difficultés vient de leur rapport à la vie, à la mort, à leur comportement parfois rustre ! Lorsque nous à l’Ouest nous nous sommes détachés de notre instinct par la langue (littérature), la science, la vie moderne et hygiéniste …

Aujourd’hui, ils s’emparent de cette modernité avec sauvagerie et aveuglement, la fermeture du pays au temps précédent explique surement le replis sur eux-mêmes et leurs peurs en nous rencontrant ! On a aussi ressentis parfois de la tristesse et de l’épuisement particulièrement pour les anciens, qui travaillent comme des esclaves sans presque jamais s’arrêter, une programmation depuis plusieurs générations.

On a pas toujours réussi a voir le beau dans ce pays en pleine expansion et colonisation, mais on a beaucoup appris sur une partie de l’évolution du monde, et on respecte profondément ces gens qui cultivent la terre et vivent avec une très grande simplicité que l’on a pu rencontrer dans les campagnes !

Ce qu’on a vu et vécu de surprenant en Chine :

  • Balayer les auto-routes avec un balaie en bamboo, et racler les talus à la bêche sur plusieurs kilomètres (ne nous demandez pas pourquoi…)
  • Les architectes chinois on tous eu la même formation : Soit des grandes tours de plusieurs étages toutes identiques, ou des maisons en brique rouge carrées, grillagées à chaque fenêtres.
  • Cracher et lancer tout au sol, sachant que c’est eux-mêmes qui nettoieront juste après
  • Refuser de se faire servir à manger puisqu’on est étranger
  • Arriver dans un endroit et laisser les gens qui nous ignorent par timidité
  • Répéter une dizaine de fois ta nationalité avant que quelqu’un comprenne!
  • Manger du riz trois fois par jour ( soupe de riz, nouilles de riz, galettes de riz ….)
  • Compter jusqu’à 10 avec une seule main
  • Manger des pattes de poules, des saucisses de toutes les couleurs et des œufs sans coquilles, bien sûr on trouve aussi des chiens à la découpe ou à la broche !
  • Et si t’a pas We Chat, t’existe pas en Chine ( Le réseau sociale chinois)
  • Le téléphone c’est plus qu’un ami, pas de soucis pour trouver la Wifi
  • Ils ne boivent que de l’eau chaude, du coup pas pratique à transporter sur le vélo. (L’eau chaude fait fondre les gourdes…).
  • Les bus sont tous intégré d’un klaxon et les chauffeurs en usent et en abusent !
  • Tout jeter à la rivière comme ci les poissons manger le plastique !
  • Manger les pizzas avec des gants en plastique, c’est livrer avec ! ( hygiénisme insensé pour nous)
  • Des noms rigolots, ziziqu, kong, chi chong (où ils fument tous le bang en bambou)
  • Demander son chemin lorsque il y a plusieurs fois le même nom de bled dans la région

Voilà c’est notre vécu en Chine qui est un vaste pays dont on a pu voir qu’une petit bout. Malgré tout on a vécu de forts moments dans les lieux de workaway et on a jamais eu de problème pour camper, c’était toujours OK !

le arbres s'adaptent

le arbres s’adaptent

Guanzhou

Guanzhou

pas de baignade par ici

pas de baignade par ici

eh oui les grand-mère sont rebelles en Chine

eh oui les grand-mère sont rebelles en Chine

la trouvaille de bord de route

la trouvaille de bord de route

p1090095

abris pendant 2 jours de pluie

abris pendant 2 jours de pluie

repas partagé avec les fermiers et Mao

repas partagé avec les fermiers et Mao

le refuge au temple moderne

le refuge au temple moderne

Quand un camion double un camion sur les petites routes

Quand un camion double un camion sur les petites routes

p1090181

fabrique de canne à sucre

fabrique de canne à sucre

coucher de soleil sur le Pacifique

coucher de soleil sur le Pacifique

la frontière est proche

la frontière est proche

Publicités

laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s