Grèce: Péloponnèse

Par défaut

Sunrise Ekofarm – Zeta Tabernaki

Propulsés (après des petites routes rebondissantes) dans un univers délirant à l’ambiance de Tim Burton, nous mettons un moment à réaliser où nous sommes…Nous voici dans la Tavernaki Zeta , Zeta la femme, la maman, la cuisinière, la déesse ou le nom est partout ! La Taverne c’est aussi la maison de la famille, un repère d’artiste, l’atelier de Mike, un monde imaginaire à 800 m au-dessus de la mer avec une vue s’étendant sur les cultures, oliveraies, vignes, villages et reliefs de cette contrée.
Mike et Zeta se sont installés il y a 7 ans sur ce bout de terre ils y ont façonné une partie de la maison , créé cet espace et plus haut en empruntant les chemins cabossés à 1000m se trouve la ferme ! Plus bas dans la vallée ils ont aussi des parcelles d’oliviers récupérés puisque les anciens ne peuvent plus s’en occuper.
Ils ont acheté les terres pour 1euro le m2 et ont transformé leur vie citadine d’Athènes en vie de ferme/ Taverne dans les montagnes ! Le village de Bozika et ceux qui l’entourent sont très peu habités ils ont le charme des lieux abandonnés. On y trouve un café réservé aux hommes ! une épicerie minuscule, l’Eglise, des chiens, des picks-up, des poubelles dans les ravins , des roses dans les jardins et une fabrique d’huile d’olive. J’imagine que pour le vin ils ne le stockent pas longtemps…
Dans ce décor grandissent deux enfants Athéna et Giannis, 8 et 11ans débrouillard, malins et capricieux ! Gianni aime la musique rap, les cascades à vélo, le billard et il parle mieux anglais que moi ! Athéna aime les chats, les bonbons, tirer la langue, mettre ses mains dans les plats, le rose, les fleurs !
Les journées sont bien animées et variées, entre l’entretien et la récolte des olives, le bois à ramasser, couper et ranger, nettoyer, la vaisselle, s’occuper des animaux à la ferme, refaire les enclos,… Le rythme de vie est speed et l’atmosphère survolté est parfois dur à suivre.
La ferme c’est un bric à brac de récup, de constructions en tout genre, des bouts de jardins, des fruitiers, des chèvres, un mouton, des cochons, poules , des chats qui rodent et des chiens attachés , triste ces chaines ! De la ferme on aperçoit la mer et plus haut sur le plateau les sommets enneigés !
Le bois, trésor qui apporte beaucoup d’énergie le bois chauffe la maison, l’eau (plus ou moins) et sert à cuisiner, barbecue et cuisinière.
Le soleil apporte aussi l’énergie dans la ferme et une partie de l’électricité de la maison.
A la taverne nous nous imprégnons de la vie locale, les habitués du village : le Polish, le chasseur moustachu, les ados qui viennent boire et fumer en cachette, le fermier qui vient boire son Fanta,…que des hommes …et parfois des amis de la ville le week-end.
Nous passons la première semaine avec un couple de brésiliennes, ouvertes et patientes pour communiquer, on partage nos expériences et vision du monde. Elles quitteront la taverne plus vite que prévu, un lien sur leur site : http://dozero.net/2015/12/grecia-a-estatistica-de-carne-e-osso/

La cuisine lieu d’apprentissage et de savoir-faire, le fromage, les spinach pie, le caviar d’aubergines, les gâteaux aux noix,… J’observe avec attention l’art de transformer et de marier les fruits de la nature. Zeta a grandit sur l’île d’Evia où elle a apprit de sa mère et grand-mère.
Mike quand à lui à un passé mystérieux, son père était artiste il sculptait le bois, peignait pour des monuments en Allemagne, ses frères sont tous artistes. Il a beaucoup voyagé aux Etats-Unis en JEEP Safari et a vécu de nombreuses expériences puis il a exposé ses créations, sculptures en métal récupéré de toute part. Maintenant la maison, la taverne, la ferme sont imprégnés de ses créations qu’il ne vend pas.

On ressent chaque jour une pression qui plane avec la nécessité de gagner de l’argent pour payer les taxes, pas un jour sans y penser, « we need to work ! », alors que l’ambiance de crise pèse sur le restaurant qui ne se remplit pas. Les anciens du village sont souvent seuls et livrés à leur sort. Zeta va tout les jours nourrir une vieille dame atteinte d’Alzheimer.
Pour vivre Mike et Zeta récupèrent la nourriture à Kiato, des restes de pain et de légumes pour les animaux. Zeta vend ses produits maison : fromage, huile d’olive, olives, à une chef d’un restaurant chic à Athènes. Ils accueillent des volontaires toute l‘année pour assurer la ferme, les oliviers, la taverne, le bois,… Ils ont aussi une chambre qu’ils louent avec AirBnB.
Noël… Je réalise à quel point on peut créer la magie de ces instants, cocon familial, yeux pétillant au réveil, festin et apéro au pineau ! Quand cela disparait il reste des souvenirs et un jour qui passe sans exceptions…
A la taverne c’est sobre, on va marcher à deux sur les hauteurs pour prendre de l’altitude et observer d’un autre point de vue ces paysages qui nous ont accueillit.
On profite de Skype pour se connecter à la famille, joie de voir les visages et d’entendre les voix, étrange cette proximité virtuelle. Affectée par les nouvelles du père, la distance et le manque se fait sentir.
Cela fait 15 jours que nous occupons la caravane, nous avons éprouvé le froid, la pluie et surtout le soleil chauffant, il est temps pour nous de quitter ce lieu.
Durant ce séjour nous avons découvert un petit bout de la vie d’ici, le berger, les villageois, la fabrique d’huile d’olive, les enfants qui vont chanter aux portes le jour de noël,…l’alcoolisme (la liche !).
En restant on a pu voir au-delà des apparences l’arrière-cuisine et analyser ce qui nous semblait bon et moins bon dans ce mode de vie.
L’acharnement à ne pas s’arrêter, être incohérent dans les choix, s’auto-exploiter pour mieux se victimiser, tout faire vite en une respiration, parfois à moitié et brutalement, enchainer les chiens, tout permettre aux enfants pour ne pas s’en occuper vraiment, difficile pour moi de communiquer et d’échanger comme si tout allait dans un sens…
Nous ressentons aussi de la gratitude et de l’admiration pour tout ce qu’ils arrivent à assurer, pour les moments d’émotions et d’apprentissage… avec les animaux, dans la cuisine, dans leur quotidien, le feu de cheminée le soir, méditer en balayent encore et encore, traire la chèvre, admirer le soleil se lever et la lune nous coucher, bien rigoler des personnages et situations, sculpter en bois d’olivier, dessiner,…
C’est le 26 décembre que nous mettons le cap sur Athènes, derniers kms avec le tandem puisque c’est à la capitale que nous nous allons nous en séparer.

caravane sunrise

caravane sunrise

mum goat

zeta taverna

DCIM100GOPRO

cuisine action

DCIM100GOPRO

mum goat

terrasse vue panoramique

terrasse vue panoramique

Publicités

laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s